La revue Samandal

Samandal est un collectif fondé par des artistes tels Léna Merhej, Omar Khouri, Hatem Imam, Tarek Nabaa et Fadi Baqi qui a lancé en septembre 2007 la revue Samandal, un magazine trimestriel dont l’enjeu principal est d’inciter les artistes à créer des bandes dessinées.

La revue est participative, elle fait appel à la contribution d’artistes de toute nationalité et reflète aussi le melting-pot pot culturel libanais : les trois langues parlées au Liban – l’arabe, le français et l’anglais – y ont leur place l’une à côté de l’autre, et la revue accueille une diversité de styles et d’artistes.

Au fil des années, elle a su fédérer autour d’elle un grand nombre de jeunes illustrateurs du monde arabe mais aussi de Belgique, de France, du Brésil, de Bulgarie, de Serbie, du Canada et des États-Unis. Elle compte aujourd’hui environ 120 artistes avec approximativement 220 contributions, dont 8 feuilletons.

Les lancements des différents numéros de Samandal, véritables événements culturels, souvent accompagnés d’ateliers de création et de formation, d’expositions de travaux collectifs ou de rencontres-débats, constituent un lieu de rencontre majeur pour tous les artistes, non seulement les bédéistes, mais aussi les illustrateurs, photographes, graphistes, musiciens… C’est dans les pages de Samandal que Léna a publié initialement Laban et confiture, et c’est Samandal qui, en 2011, a publié son travail sous forme de BD.